Infographie : E-Commerce et tablettes en France

Infographie : E-commerce et tablettes

L’ordinateur reste, de loin, le terminal le plus utilisé pour les achats en ligne

Au premier trimestre 2013, les tablettes sont encore peu utilisées pour les achats en ligne. Plus de 9 commandes sur 10 sont effectuées depuis un ordinateur. Le taux d’équipement en tablettes (moins de 20% des foyers français) contribue à expliquer le poids encore faible des achats via ce terminal. En outre, une minorité de possesseurs de tablette en ont déjà fait leur équipement principal pour leurs achats en ligne. Seuls 10% des personnes possédant une tablette l’ont utilisée pour effectuer leur dernier achat sur Internet.

Les possesseurs d’iPad apparaissent beaucoup plus enclins à l’utiliser pour faire du shopping que les possesseurs d’autres types de tablettes. Cela tient à la fois au profil de ces consommateurs (jeunes femmes au pouvoir d’achat élevé) mais aussi aux efforts qu’ont déployé les sites d’e-commerce pour proposer une offre et des interfaces adaptées à cet équipement. Pour le moment, moins d’un tiers des sites d’e-commerce interrogés dans l’étude avaient développé une application pour tablette, le plus souvent pour l’iPad. Cependant, la moitié des entreprises interrogées annoncent des projets visant à optimiser leur site pour un accès via tablette et ce, quel que soit le système d’exploitation. Cela devrait ainsi favoriser la croissance des achats en ligne sur tablette, au-delà notamment des possesseurs d’iPad.

Les sites d’e-commerce ayant optimisé leur présence sur tablette y réalisent 4% de leur chiffre d’affaires avec une progression de plus de 100% en 2012

En 2012, parmi les acteurs disposant d’un site optimisé ou d’une application tablette permettant l’achat, le poids du t-commerce dans le chiffre d’affaires Web est de 4%. En 2012, ces acteurs ont plus que doublé leur chiffre d’affaires sur ces sites et applications optimisés.

On observe une forte disparité du poids du t-commerce en fonction de la maturité des stratégies mobiles des sites et de leur secteur d’activité, les plus fortes performances se retrouvant parmi les acteurs des ventes privées.

Ces résultats sont extraits de l’étude « Le commerce électronique en France – Edition 2013 ». Actualisée tous les ans depuis 1998. Cette étude CCM Benchmark dresse notamment un panorama complet de l’activité et des stratégies de 50 vendeurs en ligne dont de nombreux leaders sur leur marché respectif : Air France, Priceminister, Rue du commerce, Lastminute, Voyages-SNCF, FNAC, Célio, Etam, Aramis Auto, Beauté Privée, Vente privée, Vente du diable, Wanimo, Alinéa, Vestiaire Collective, Bazarchic, Ikea, Showroom Privé, Best Western, Devred, Houra, eBookers, Accor, Havas, Sensee, Gifi, Achat VIP, Jardiland, Petit Bateau, Odigeo, Kiabi, Carrefour, Lapeyre, etc.

Cette étude analyse aussi l’évolution des comportements des acheteurs sur Internet via deux enquêtes en ligne réalisées en février et mars 2013 auprès de notre panel de consommateurs :
–  « Les achats sur Internet » menée auprès de 1 003 consommateurs ayant effectué des achats en ligne ;
–  « Les achats sur mobiles et tablettes » menée auprès de 460 mobinautes.