Pinterest : vraie tendance ou juste tendance ?


Après avoir conquis les Américains, Pinterest arrive en France. Ses atouts sont multiples par rapport à Twitter et Facebook. Mais comment en tirer profit au mieux ?

pinterest

 

Pinterest est un service de curation visuelle. Tout comme Delicious, Evernote ou Scoop-it avant lui, il s’inscrit dans une tendance de fond consistant à gérer de façon intelligente les contenus auxquels les internautes sont soumis quotidiennement. Ce qui assure le succès de Pinterest, c’est aussi que les internautes sont beaucoup plus sensibles aux images qu’au texte (plus rapides à analyser, plus agréables à regarder). Enfin, Pinterest fonctionne beaucoup par communautés verticales, ce qui est un atout fort en termes d’intérêt et de ciblage.

Depuis mai dernier, le service connait une croissance exponentielle ininterrompue. Il arrive en France depuis le début d’année mais aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, cela fait longtemps qu’il a décollé. En décembre 2011, il avait déjà rassemblé 10 millions de membres (un record de rapidité pour une structure indépendante). Les chiffres les plus intéressants sont certainement les 2 millions d’usagers actifs au quotidien et le temps passé (72 mn en moyenne), supérieur à celui de Facebook (45 mn).

Du lèche-vitrine digital

Tout le monde ne va cependant pas utiliser Pinterest. En réalité, il y a des outils différents pour des usages différents mais, il sera sans doute celui utilisé par le grand public qui souhaite surtout se souvenir des jolies choses qu’il a vues sur le Web. Pinterest est une manière de faire du lèche-vitrine digital et de se souvenir de ce que l’on a vu. Attention, il est aussi important de comprendre que le taux de pénétration et le temps passé des médias sociaux est déjà à son maximum, cela implique que les consommateurs qui passeront du temps sur Pinterest réduiront leur usages d’autres supports qu’ils soient digitaux ou pas. Les journées ne font que 24 heures pour tout le monde mais, à la différence de Facebook, Pinterest est vraiment utile au quotidien.

De nombreuses opportunités pour les marques

Pour les marques il y a donc de nombreux avantages à s’intéresser à Pinterest. A court terme, l’intérêt peut être « RP » : faire un effet d’annonce pour montrer la modernité de la marque comme l’a fait Easyjet France et d’autres depuis. Mais l’intérêt de Pinterest est de générer beaucoup de trafic (plus que Linkedin, Youtube et Google+ en cumulé) avec un très bon taux de viralité.

– Promouvoir un style de vie. A travers sa présence et ses « boards », on peut montrer la richesse d’une marque, son univers global… Parmi les 150 marques déjà présentes, on retrouve General Electric qui n’est pas la marque la plus visuelle mais qui promeut les sujets qui l’inspirent pour faire évoluer le monde.

– Promouvoir un style de vie. A travers sa présence et ses « boards », on peut montrer la richesse d’une marque, son univers global… Parmi les 150 marques déjà présentes, on retrouve General Electric qui n’est pas la marque la plus visuelle mais qui promeut les sujets qui l’inspirent pour faire évoluer le monde.

– Augmenter les ventes. Bien sûr, c’est un axe intéressant à travailler puisqu’il s’agit d’avoir un R.O.I. court terme et fi nancier mais ce n’est pas l’intérêt principal du site. Si une marque sait être intéressante sur ce réseau, les personnes vont cliquer sur ses articles commerciaux et pourquoi pas acheter. Le site ideeli.com a de très bons résultats en l’espèce (+446 % de visites et des ventes multipliées par cinq). A noter qu’ils sont aussi très impliqués avec leur « followers ».

– Obtenir des créations des internautes. Pinterest est le temple du DIY (« Do it yourself »). Une marque pourra donc demander aux personnes de réaliser des créations ou tout simplement de mettre en avant des images d’objets qu’ils désireraient voir devenir réalité.

– Organiser des concours. De la même manière, c’est un élément court terme et très tactique mais il est possible de demander aux internautes de « pinner » des images de votre site par exemple et de mettre en place un concours autour de cela.

Grégory Pouy

Après avoir monté et dirigé le département Médias Sociaux chez Nurun, Grégory Pouy est aujourd’hui consultant indépendant, aidant les marques à comprendre et intégrer le digital. Formateur depuis plusieurs années pour CCM Benchmark, Grégory est également professeur vacataire à Dauphine, Hetic et intervient à l’Essec.

Certificat E-commerce : la promo 2012

La promo 2012 du Certificat e-commerce

Les participants à la formation Certificat E-commerce ont débuté lundi 21 mai leur cursus, à Boulogne-Billancourt, dans les locaux de CCM Benchmark. Cette formation, conçue et organisée en partenariat avec l’Université Paris Dauphine, dure 11 jours répartis de mai à novembre.

Les deux premiers jours de la formation ont été l’occasion de traiter des chiffres clés, des acteurs et des tendances du e-commerce (lundi) et des business models, stratégies et structures de coûts (mardi). En savoir plus