Professionnels de santé et Internet : le diagnostic

Généralistes, spécialistes, chirurgiens-dentistes, pharmaciens… Les usages des professionnels de santé sur Internet diffèrent sensiblement d’une spécialité à l’autre.

Au cours de leur navigation, près d’un quart des médecins consultent en priorité les sites Internet des administrations et de la presse  professionnelle. A l’opposé, les sites des laboratoires pharmaceutiques sont les moins consultés, 26 % des professionnels de santé affirmant même s’y rendre de moins en moins souvent. Les dentistes, eux, affectionnent particulièrement les sites communautaires et les blogs : 85 % d’entre eux s’y rendent régulièrement, contre 52 % pour l’ensemble des professionnels du secteur.

Les-sites-privilegies-par-les-professionnels-de-sante

Des particularités existent selon les spécialités ou selon l’information recherchée : 92 % des pharmaciens consultent régulièrement les sites des laboratoires pharmaceutiques, ignorés par plus d’un médecin spécialiste sur deux. Pour la préparation d’articles ou de formations, les sites universitaires (33 %) ou ceux de la presse professionnelle (32 %) sont privilégiés.

Les contenus des sites de santé

L’actualité médicale (79 %) et la présentation des produits en vidéo (65 %) sont les contenus jugés les plus utiles par les professionnels de santé. Des études de cas dans le cadre des Formations Médicales Continues (FMC) rencontrent un vif intérêt, particulièrement chez les femmes (32 %). En revanche, les professionnels de santé montrent un peu moins d’appétence pour les échanges entre professionnels et les démarches administratives et ce, quelle que soit leur spécialité.

Téléconsultation et vente en ligne

La téléconsultation et la vente de médicaments en ligne suscitent encore quelques blocages mais de nouvelles tendances émergent. Malgré son coût de déploiement important, la téléconsultation est une pratique envisagée par 36 % des professionels de santé. Elle n’est toutefois pas encore considérée comme une piste sérieuse pour lutter contre le manque de médecins en zone rurale pour le moment.

En outre, les professionnels de  santé sont à 80 % contre la vente en ligne des médicaments pour des raisons sanitaires et beaucoup craignent la vente sur Internet de  contrefaçons. Sur ce point, ce sont logiquement les pharmaciens qui s’opposent le plus à la vente en ligne de médicaments (88 %).

Opinion-des-professionnels-de-sante-sur-les-consultations-medicales-par-Internet

Méthodologie
Cette enquête en ligne a été menée du 4 au 22 novembre 2010 auprès de 508 professionnels de santé : médecins, chirurgiens dentistes, chirurgiens, pharmaciens et vétérinaires, tous utilisateurs d’Internet à titre professionnel.